Congrès Mission : Ce que nous avons appris, reçu et ressenti.

Congrès Mission : Ce que nous avons appris, reçu et ressenti.

Beaucoup parmi nous ont participé au Congrès-Mission qui a eu lieu le 2-3 octobre à Toulouse. Cet événement a été un temps de grâce pour nous tous qui y avons participé. Nous rendons grâce l’équipe qui a organisé ce temps de grâce pour tout le grand Sud-Ouest à Toulouse. A présent, qu’allons-nous en faire pour nous-mêmes, pour notre ensemble paroissial ? Nous invitons tous ceux qui ont participé au Congrès-Mission, et ceux qui ont envie de devenir disciples-missionnaires à une rencontre le samedi 13 novembre à 16h00 à la salle saint Pierre. Nous partagerons et échangerons sur ce que nous avons vécu, appris, reçu au cours de ce congrès, et voir ensemble comment nous pouvons mettre en pratique concrètement cela au sein de notre ensemble paroissial, dans nos équipes, services, associations, mouvements.

« A travers les rencontres, ateliers, conférences, tables-rondes, les célébrations et temps de prière, la prière des frères…  j’ai été touché, parfois jusqu’à en pleurer de joie !  Ma foi a été renouvelée. J’en sors avec une envie pressante : devenir de plus en plus missionnaire, annoncer la joie de l’Evangile, faire grandir l’Eglise, proposer la foi, avec plus d’audace… et témoigner avec joie, de Jésus-Christ ! »

Père Joseph, Curé de l'ensemble paroissial

« Avec Claire nous avons assisté à deux ateliers. L’un sur le baptême et le Notre Père. J’ai partagé cela avec l’équipe préparation au baptême pour s’en reparler. On a aussi assisté à un atelier sur le sujet de parler de la « foi en entreprise, dans le milieu professionnel » animé par Arnaud Chabert, de la communauté du Chemin Neuf : de bonnes clefs, un dialogue intéressant avec les participants avec en ligne de mire l’ambition de ne pas saucissonner sa vie entre vie pro, vie perso, vie familiale, et vie spirituelle. Pub pour les groupes Nicodème qui existe sur notre ensemble paroissial.  Nous allons y penser depuis dimanche dernier ça infuse »

Raphaël et Claire, Paroissiens

« La force du chrétien : c’est sa faiblesse. Jésus évangélise par sa faiblesse. Par le baptême, tu participes à la mission de prophète, prêtre et roi. Tous les baptisés peuvent prophétiser. Le rôle des prêtres est de discerner avec les baptisés du peuple de Dieu de nos missions au sein de l’Eglise.  Dans nos intercessions, il faut demander des prophéties, des miracles, des conversions. Une bonne collaboration laic / prêtre doit progresser vers une coopération pour permettre une coresponsabilité. Cela passe par des formations, une prière commune et une confiance. Le prêtre n’a pas « à sécuriser » ses paroissiens. Certaines décisions ne sont pas simples car le modèle de certaines paroisses est obsolète. Il faut parfois opérer le malade pour viser sa résurrection. Le prêtre ne doit pas vivre à l’applaudimètre. Dieu attend de donner des grâces.  Utiliser les compétences de chacun : exemple, utiliser les compétences d’une personne de RH lors de la sélection d’un nouveau collaborateur pour établir une fiche de poste.

A chaque rapport de force, nous ne sommes plus dans le dessein de Dieu. Instinctivement, le prêtre est le sachant. Les fidèles se reposent sur le prêtre alors que le modèle qui nous est donné de vivre par le baptême est d’être prophète. Les fidèles doivent redécouvrir la grâce du baptême. Nous sommes tous appelés à devenir missionnaires »

Cédric Torcq, Paroissien

« Ce que j’ai vécu et ressenti : une présence de l’Esprit-Saint et des temps de grâce très forts ! En particulier pendant la messe du samedi matin durant laquelle les laïcs ont été invités à prier pour chaque prêtre ou évêque descendu dans l’assemblée des fidèles. Ce moment a été pour moi bouleversant : j’ai senti une effusion de L’Esprit-Saint me poussant à offrir la vie donnée dans le sacerdoce du prêtre pour qui je priais à côté de moi (c’était en fait un évêque !) C’était comme si le temps était suspendu avec en même temps le sentiment très fort d’une grande communion de toute l’assemblée : un moment inoubliable ! J’ai également ressenti une grande fraternité vécue à travers des rencontres de personnes connues ou venues d’autres villes. Ce que j’ai appris : Sur la mission d’évangéliser : C’est l’Esprit-Saint qui nous envoie en mission et c’est sous sa motion que prêtre et laïcs font équipe en coresponsabilité avec un objectif : faire moins mais mieux en osant innover ! Sur l’accueil en paroisse. Il doit être une manifestation de la Volonté du Père : un accueil personnel, compassionnel et inconditionnel : s’accueillir les uns les autres nous concerne tous »

Rémi Pfeuty, Paroissien

« Rafraichissant et dynamisant ! Louanges, partages, prière des frères, témoignages, enseignements…l’occasion de redonner du sens à nos engagements paroissiaux. Qu’attend-on pour suivre le Christ ? »

Ingrid Frémont, Paroissienne

« Le Congrès Mission, c’était une toute grande première fois pour moi, et qu’est-ce que j’ai été Bénie à travers les rencontres, les échanges, les tables rondes dont celle du Père James Mallon, Ateliers avec le Père Pierre Yves Noyer pour rendre la paroisse missionnaire, temps d’adoration, et avec ce temps de grâce magnifique qu’était la messe d’ouverture. Ce que je retiens de ce temps, c’est Dieu nous aime d’une infinie bonté et qu’il a besoin de nous tous jusqu’au plus petits pour être missionnaire avec Lui sous la conduite du Saint Esprit et ce qu’il désire juste c’est un OUI engagé du Baptisé appelé à être Prêtre, Prophète et Roi »

Flora, Paroissienne
Congrès Mission : Ce que nous avons appris, reçu et ressenti.2021-10-18T22:30:10+02:00

Mis en place du Conseil Paroissial des Affaires Economique

Mis en place du Conseil Paroissial des Affaires Economique.

L’introduction aux Statuts du Conseil paroissial des affaires économiques du diocèse de Toulouse, il est écrit ceci.

« La composante économique de l’Église est au service de la pastorale et de la mission. Aussi notre Église acquiert, reçoit et gère des biens matériels dans cet unique objectif.

Le conseil diocésain pour les affaires économiques (CDAE) est le conseil de l’Évêque chargé de l’éclairer sur les décisions temporelles à prendre pour assurer un bon fonctionnement du diocèse et dégager les moyens nécessaires à la pastorale.

De même des conseils équivalents sont amenés à éclairer le fonctionnement des paroisses ou ensembles paroissiaux du diocèse de Toulouse.

Le Code de droit canonique demande la création dans chaque paroisse d’un « conseil pour les affaires économiques qui sera régi, en plus du droit universel, par les règles que l’Évêque aura portées. Dans ce conseil, des laïcs choisis selon ces règles apporteront leur aide au curé pour l’administration des biens de la paroisse » (Canon 537). Ce conseil a pour objectif d’accompagner le curé qui reste l’administrateur des biens de la paroisse (Canon 532).

En principe, un conseil paroissial des affaires économiques doit être constitué pour administrer la propriété canonique de chaque paroisse. Dans le diocèse de Toulouse, lorsque les paroisses canoniques sont rassemblées en un seul ensemble paroissial, il sera constitué un seul conseil paroissial des affaires économiques pour administrer les propriétés canoniques de toutes les paroisses qui constituent cet ensemble. »

Le CPAE doit assister le curé pour mettre la communauté de fidèles en état de faire face à ses responsabilités qui sont :

  • de promouvoir les moyens matériels nécessaires à une action apostolique et missionnaire aux différents niveaux (paroisse, diocèse, Église de France, Église universelle),
  • d’assurer à la paroisse les moyens financiers nécessaires pour accomplir sa mission,
  • de pourvoir aux charges d’entretien et d’équipement des lieux de culte et locaux à usage pastoral.

C’est pour répondre à cet exigence canonique et pastorale que je viens de constituer le Conseil Paroissial des Affaires Economique sur l’ensemble paroissial de Tournefeuille. Elle comprend un membre de chaque paroisse et de la comptable de l’ensemble paroissial. Un merci du fond du cœur à toutes ces personnes d’avoir accepté de cette mission ecclésiale.  Ci-dessus les noms des membres de ce conseil.

  1. Père Joseph BAVURHA BAHATI, curé de l’ensemble paroissial de Tournefeuille.
  2. Stéphane BRIOIST (Tournefeuille)
  3. Jean-Louis CESSES (La Salvetat Saint-Gilles)
  4. Marie-Claude LOUEDOC, Comptable de l’ensemble Paroissial
  5. Gérard GAUTRAND (Lardenne)
  6. Laurent DUSSERT (Saint Simon) :
  7. Pierre GAVAGNA (Plaisance du Touch, Chargé de l’Immobilier)

Ce conseil se distingue des personnes qui s’occupent habituellement de la gestion matérielle et financière, tel que recueillir les quêtes, enveloppes du Deniers, apporter l’argent à la banque. Un grand merci aux personnes qui rendent ce service indispensable pour la vie et le fonctionnement de nos paroisses.

 

 

 

Mis en place du Conseil Paroissial des Affaires Economique2021-09-18T12:40:30+02:00

Messe de rentrée paroissiale au Phare : témoignage de Ludovic Teysseyre

Plénitude et grâce !

Témoignage de Ludovic Teysseyre sur la messe de rentrée paroissiale au Phare

Durant le dernier pèlerinage diocésain à Lourdes, une question fut posée à notre évêque lors d’un temps de discussion : « Pourquoi nos messes sont-elles si tristes ? Pourquoi ne pas mettre plus de vie, de joie, et de rythme pour louer notre Seigneur et pour faire venir plus de monde, notamment plus de jeunes ? »

Et bien ce beau dimanche du 12 Septembre 2021, la multitude des personnes qui avaient préparé la messe de rentrée de notre ensemble paroissial nous a offert une réponse magistrale. EAP, musiciens, scouts, enfants de chœur, équipe technique du Phare : que de talents à l’œuvre pour une messe magnifique.

Il y avait tout d’abord le plaisir de se retrouver en si grande assemblée après ces mois sombres de Covid qui nous ont parus des années. Quelle joie de retrouver untel d’un autre clocher qu’on n’avait pas revu depuis plusieurs mois, une telle de notre paroisse que nous n’avions pas recroisée depuis si longtemps.

Vint ensuite l’attente du lancement de la cérémonie, confortablement installés dans la salle du Phare, tous les gestes barrières bien respectés, avec une acoustique superbe et avec surtout une estrade décorée très sobrement mais de manière spectaculaire, baignant dans une lumière bleu profond, avec les vitraux de Maître Guérin formant comme une ouverture sur le fond, nous rappelant ainsi le ballet incessant des anges entre le ciel et la terre.

C’est alors que commença la procession, avec un premier chant d’entrée repris par tous. Nombreux comme nous l’étions, et rythmé comme l’était le chant, c’est sans retenue que nous sommes entrés dans la célébration. Les enfants de chœurs, très nombreux, ont pris place sur l’estrade baignée de lumière bleue, faisant immanquablement penser à des anges.

Le ton était donné et n’a jamais plus faibli. Jésus était là et bien là, au milieu de notre assemblée. La joie, le partage, la louange, la prière, les lectures, tout dans cette messe a été plénitude et grâce.

Lors de son homélie, le Père Bavurha nous a rappelé, entre autres choses, combien il est important de vivre sa foi avec et pour les autres. Combien il est important de participer à la vie de notre Eglise, de s’engager, de se donner de la peine. Cette peine si salutaire et grâce à laquelle nous recevons tellement de grâces.

Il y a eu des moments forts et chargés d’espoir pour l’avenir : comme ces petits enfants qui sont venus nous présenter leur travail après être allés réfléchir sur les textes du jour dans une salle à part. Comme aussi lorsque tous les nouveaux arrivants sur l’ensemble paroissial sont montés sur l’estrade pour se présenter, après la messe.

Pour finir, comment ne pas mettre l’accent sur la pertinence des choix de l’animation. Des mélodies simples et très entrainantes, facilement reprises par l’assemblée, dans la joie ou le recueillement, grâce au talent des animateurs et des musiciens. Une ligne mélodieuse simple qui, du début à la fin, a ainsi conféré à l’ensemble de la cérémonie une plénitude musicale.

Finalement, la réponse à la question posée à notre évêque a été donnée ce dimanche au Phare : de la peine, de la préparation, de la confiance en amont. Puis il suffit de se laisser porter par la joie et l’amour.

Avez-vous déjà vu une pluie de grâces ? Il fallait être au Phare Dimanche dernier.

Ludovic T, paroissien habitant Plaisance du Touch

 

 

Messe de rentrée paroissiale au Phare : témoignage de Ludovic Teysseyre2021-09-13T19:01:35+02:00

Une expérience pastorale très riche

Témoignage : Une expérience pastorale très riche

Arrivé à Tournefeuille le 3 août 2021, en provenance de Bukavu via Rome, je viens de combler une lacune importante dans mon cursus pastoral de dix-huit ans grâce à ce mois que je viens partager avec vous, fidèles et amis de l’ensemble paroissial de Tournefeuille.

J’exprime ma gratitude pour l’accueil chaleureux qui m’a été réservé par la communauté dans les 5 paroisses de Tournefeuille, Lardenne, Saint Simon, Plaisance du Touch, La Salvetat Saint Gilles. Je suis Père Théodore Nyamuhaja Cimanuka, prêtre de l’Archidiocèse de Bukavu. Responsable du service diocésain de communication sociale, professeur au séminaire et vicaire en paroisse, j’ai accepté de répondre positivement à l’invitation du père Joseph qui avait besoin d’aide pendant que ses vicaires étaient en vacances.

Je suis arrivé en période des vacances quand en principe et dans les faits, les fidèles prennent leurs vacances. À ma grande surprise, la communauté était là, et très vivante car beaucoup de fidèles, résidents et vacanciers, revenaient et repartaient encore pour savourer leurs vacances.

Dès le lendemain de mon arrivée, le 4 août, j’ai eu des funérailles et la messe du soir à Tournefeuille. Dès lors, j’ai continué ce rythme en circulant dans les paroisses, célébrants messes, funérailles, baptême… J’ai été très touché par l’engagement de la communauté paroissiale à travers les équipes des funérailles qui accompagnent les familles éprouvées, les organistes très efficaces, les animateurs de chants, les lecteurs, les sacristains, et surtout la participation des jeunes.  Je ne peux oublier les belles soirées passées chez des amis au père Joseph et chez fidèles qui nous invitaient au déjeuner. J’ai profité du bon vin français et toutes les spécialités culinaires françaises.

Pour tous ces biens reçus et donnés je remercie les prêtres, les fidèles et amis que j’ai rencontrés. Je promets de prier, de faire prier ma communauté paroissiale de Mater Dei (Bukavu) pour que le Seigneur soit toujours avec vous.

Père Théodore

 

 

 

 

 

Une expérience pastorale très riche2021-09-11T13:52:16+02:00

Bonne nouvelle pour les enfants de la Paroisse de Plaisance du Touch

Bonne nouvelle pour les enfants de la Paroisse de Plaisance du Touch

En voilà une bonne nouvelle pour nos enfants de la paroisse St Barthélémy. Depuis le début du Carême 2021 et après une pause estivale, nos petits paroissiens de 4 à 10 ans ont la chance de pouvoir écouter, découvrir, comprendre, méditer, prier…et même bricoler le dimanche autour des textes du jour, à la sacristie pendant la liturgie de la Parole.  Et ce temps de « Bonne Nouvelle pour les enfants » redémarre dès le dimanche 5 septembre.

L’idée est née d’une demande forte de certains enfants de la paroisse d’avoir accès à la liturgie de façon adaptée à leur âge. Les enfants sont accueillis dans la sacristie sur le temps de la liturgie (lectures, évangile et homélie), fidèles aux Textes Saints du jour. Sur ce temps, l’adulte qui les accompagne lit et explique les textes du jour. Les supports utilisés sont divers (dessin animé, coloriage, jeux). L’objectif est double : permettre aux enfants de comprendre la Parole de Dieu et permettre à leurs parents d’être pleinement à l’écoute, ce qui n’est pas toujours aisé avec de jeunes enfants.

Actuellement 5 mamans se relaient sur Plaisance dimanche après dimanche pour proposer ce temps de Bonne Nouvelle qui est en accès libre pour les enfants. Une petite dizaine vient régulièrement, parfois plus selon l’affluence de l’Assemblée.

N’hésitez pas à proposer à vos enfants de nous rejoindre à la sacristie… vous pouvez l’accompagner pour le mettre en confiance… et découvrir ce qui se vit derrière la porte de la sacristie. Vous êtes également les bienvenu(e)s si vous souhaitez rejoindre notre équipe. Les papas sont les bienvenus également.

Plus de renseignements : Marie-Agnès TORCQ (07 77 83 33 74).

Caroline et Marie-Agnès, pour l’équipe « Bonne Nouvelle pour les enfants », avec Anne, Florence et Christel.

Bonne nouvelle pour les enfants de la Paroisse de Plaisance du Touch2021-09-11T14:00:37+02:00

Parcours alpha

« Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières […] Chaque jour, d’un même cœur, ils fréquentaient assidûment le Temple, ils rompaient le pain dans les maisons, ils prenaient leurs repas avec allégresse et simplicité de cœur » Actes 2 :42-46

–          Comment retrouver cette simplicité de la vie fraternelle sans masques, sans préjugés ?

–          Quel était le secret des apôtres pour avoir cette force évangélisatrice ?

–          Où puis-je trouver des réponses à mes questions spirituelle, religieuses ? Mes doutes ?

Le Parcours Alpha Classic est là pour répondre à toutes ces questions.

Mais qu’est-ce que le parcours Alpha ?

Le Parcours Alpha est un outil d’évangélisation puissant. Il se compose d’une série de rencontre permettant de parler spiritualité, de poser des questions, d’échanger en groupe, de recevoir un enseignement… le tout dans une atmosphère conviviale et fraternelle.

C’est pour qui ?

Absolument tout le monde ! Qu’importe vos convictions, vos opinions, votre âge, votre appartenance ou votre situation, vous êtes les bienvenus. Nous avons tous des questions, des avis et des expériences différentes sur l’existence de Dieu, le but de la vie, l’éternité, le pardon, la prière, la guérison… Comme pour l’Eglise, la richesse du parcours vient de la diversité des membres qui y participent.

Comment ça se passe ?

Chaque rencontre débute par un moment convivial autour d’un repas, suivi d’un bref exposé et d’un échange, où chacun est libre de dire ce qu’il a sur le cœur et de partager sans tabou ses objections, ses questions ou ses doutes. Au fil des rencontres se crée rapidement une atmosphère de confiance et d’amitié dans les petits groupes. On y découvre des personnes magnifiques d’humanité, des trésors intellectuels et spirituels qui s’appliquent à la vie chrétienne de tous les jours.

Concrètement ça commence quand ?

L’objectif est de lancer un parcours l’année prochaine. Nous sommes à la recherche de personnes de bonne volonté pour constituer une équipe. Chaque talent est le bienvenu en fonction du temps que vous avez à donne : cuisine, décoration, service, accueil, animation de groupe… Des informations complémentaires seront diffusées à la rentrée notamment à l’occasion du Congrès Mission (2 et 3 octobre) auquel nous vous invitons à participer avec toute la paroisse. C’est un « boosteur » pour la mission qui nous revitalise dans notre vie spirituelle. Si déjà vous vous sentez appelé pour ce projet faites-vous connaitre, par téléphone ou mail, à la sortie des messes. Nous comptons sur vous.

                                               Stanislas Moreau (Lardenne), membre de l’EAP

Parcours alpha2021-07-02T19:42:23+02:00

Stage de Musique Liturgique Été 2021

Do – ré – mi – fa – sol – la – si – do

Stage annuel de musique liturgique cet été

Vous chantez sous la douche? Vous jouez d’un instrument pour votre chat ? A moins que vous ne trouviez que nos célébrations manquent d’entrain ? Voici l’occasion rêvée pour sauter le pas; le stage annuel intensif de musique liturgique est fait pour vous ! Vous y découvrirez joyeusement de quoi vous lancer. Déjà animateurs de chant, organistes, guitaristes, flutistes ou musiciens de tout poil ? Voici enfin l’occasion de gagner en aisance et d’afuter vos arpèges. Mieux encore : en approfondissant vos connaissances en liturgie, ce que vous faites déjà va prendre plus de sens.

Il y a deux ou trois ans, j’ai fait ce stage : j’y ai rencontré des experts passionnés et joyeux, en chant, en animation de chant, en psaumes, en liturgie, en musique. J’ai découvert le sens de nos chants, de nos gestes dans le bel ensemble d’une célébration. J’ai compris notre rôle de soutien de la prière de l’assemblée. Ça a été passionnant ! Aujourd’hui encore, cela me porte et me donne envie de continuer à progresser. Je vous souhaite de pouvoir y participer, c’est une chance, un trésor.
Ancien.ne stagiaire,

Rendez-vous le lundi 19 juillet pour une semaine de marathon musical. Le bonus 2021 : ça se passe à Toulouse. 

Inscriptions au 06.32.42.54.14 ou par mail session31@orange.fr

Véronique Gabriel-Robez

Stage de Musique Liturgique Été 20212021-05-21T16:12:19+02:00

Un nouveau carnet des chants

Un nouveau carnet des chants

Il a fallu une équipe de plusieurs personnes venant des 5 clochers qui forment l’ensemble paroissial (Lardenne, La Salvetat-Saint-Gilles, Plaisance-du-Touch, Saint-Simon et Tournefeuille) et presque une année de travail en commun pour réaliser ce carnet de chants. Nos sincères remerciements à toutes ces personnes qui ont cru à l’utilité et aux bénéfices divers que permet la réalisation de carnet.

Symboliquement, ce carnet est signe de l’unité que nous désirons construire dans la diversité des sensibilités liturgiques, spirituelles et musicales au sein de notre communauté paroissiale. En effet, sans être exhaustif, il reprend les chants habituellement pris dans les différentes paroisses, la catéchèse, l’aumônerie, dans les mouvements et groupes de prière… pour nous permettre d’avoir un répertoire commun à notre ensemble paroissial.

Ce carnet nous permettra de louer le Seigneur lors de nos célébrations liturgiques, les rassemblements de nos groupes et mouvements, les veillées de prières d’adoration et de louange et lors de nos prières familiales, dans nos maisons appelées à devenir des églises domestiques où le Seigneur est aimé, prié et loué, individuellement ou avec d’autres personnes.

Sensibilisés par l’Eglise à prendre conscience de l’urgence écologique, au-delà de tous les avantages pastoraux, liturgiques et spirituels, ce carnet est aussi un enjeu écologique et économique, surtout depuis que notre ensemble paroissial est entré dans la démarche de l’Eglise Verte, prônant une écologie intégrale comme nous y appelle le pape François.

Alors ensemble, avec le psalmiste, nous pouvons chanter : « Je t’exalterai, mon Dieu, mon Roi, je bénirai ton nom toujours et à jamais ! Chaque jour je te bénirai, je louerai ton nom toujours et à jamais. Il est grand, le Seigneur, hautement loué ; à sa grandeur, il n’est pas de limite. » Ps 144, 1-3

Ce carnet nous est arrivé le vendredi saint ! Donc, un beau cadeau de Pâques ! Vous pouvez le trouver désormais dans nos 5 paroisses et les différentes maisons paroissiales. Ils sont tamponnés du sceau de l’ensemble paroissial. Cependant, dans les différents presbytères et églises, ainsi qu’au secrétariat paroissial, vous pouvez vous en procurer au prix de 5€ l’exemplaire, un geste qui vous permet de prier en chantant dans vos maisons, et qui aidera certainement nos paroisses à rentrer dans les frais d’édition.

Un nouveau carnet des chants2021-04-08T19:41:51+02:00

Merci pour votre Denier !

Merci pour votre Denier de l’Eglise

Chers paroissiens et amis de notre ensemble paroissial de Tournefeuille, Lardenne, Saint-Simon, Plaisance-du-Touch et La Salvetat-Saint-Gilles.

Parce que vous avez déjà soutenu l’Eglise financièrement en donnant au Denier de l’Eglise, vous avez dû recevoir directement chez vous une enveloppe pour la campagne de l’année 2021.  Un merci du fond du cœur, au nom de nos 5 paroisses et de tout le diocèse de Toulouse.  S’il est vrai que l’Eglise porte un trésor impérissable qu’est le Seigneur que nous devons tous annoncer et apporter au monde, il est aussi vrai que l’Eglise ne peut remplir cette mission sans le soutien financier et matériel de tous les fidèles. Les finances sont au service de la mission d’annonce de la Bonne nouvelle, comme ne cesse de le répéter le pape François. Merci donc à vous qui avez permis en 2020 à nos paroisses de remplir sa mission et de subvenir à ses besoins matériels. Vous avez été 367 donateurs à Tournefeuille, 167 à Lardenne, 160 à Plaisance-du-Touch, 106 à Saint-Simon et 52 à La Salvetat- Saint- Gilles. Je sais que nos paroisses peuvent encore compter sur votre don généreux encore en 2021.

La vie matérielle de l’Eglise est l’affaire de tous les baptisés. Si l’Eglise rappelle que le don au Denier est un devoir pour chaque baptisé(e), elle ne fixe pas le montant de la somme du don (contrairement à certaines religions) pour laisser à chacun la liberté de donner selon ses moyens et de manière généreuse. Je sais combien parmi vous, et plus particulièrement en cette période de pandémie, ont des difficultés financières liées à la conjoncture professionnelle que traverse le monde. Combien de personnes dans nos paroisses travaillent dans l’industrie aéronautique qui est gravement impactée par la pandémie depuis une année ! Malgré cela, l’exercice comptable de notre ensemble paroissial était à l’équilibre en 2020. Cela est dû à votre générosité et aux efforts que nous faisons pour une meilleure gestion des dépenses dans toutes nos paroisses, en essayant, par exemple, de grouper les fournisseurs lors des commandes d’achats et abonnements, la consommation de l’énergie…. Merci pour tout ce que vous faites !

Le Carême étant la période de lancement de la campagne du Denier, j’ai voulu m’adresser à vous à travers ces quelques mots pour vous remercier. Si vous ne l’avez jamais fait, c’est le moment pour vous aussi de soutenir la vie matérielle en donnant au Denier. Pour cela, vous avez plusieurs possibilités. Soit, vous aller sur le site internet de notre ensemble paroissial pour le don en ligne, soit vous autoriser le diocèse à faire un prélèvement automatiquechaque mois, ou alors, vous prenez une enveloppe du Denier au fond dans l’une de nos églises. Vous l’enverrez ensuite avec votre chèque à l’ordre de l’ADT, c’est-à-dire, Association Diocésaine de Toulouse. N’oubliez pas préciser votre paroisse. Votre don est déductible aux impôts (65% de réduction)

Quand on regarde le nombre des donateurs dans nos paroisses, nous voyons bien qu’ils ne sont pas nombreux :  sur un ensemble paroissial de presque 80000 habitants, seuls 852 personnes donnent au Denier de l’Eglise…. Comme nous le faisons pour les associations auxquelles nous appartenons, soutenons la vie de l’Eglise qui est notre grande famille. Elle ne reçoit aucune subvention, ni de l’Etat ni d’aucune autre structure.  Un appel plus particulier aux plus jeunes (18-50 ans). Chacun peut aussi s’engager à susciter de nouveaux donateurs en parlant du Denier autour de soi, dans nos familles, auprès de nos enfants et petits-enfants, nos amis, les parents du KT et de l’aumônerie, dans nos équipes, groupes, services et mouvements….et ceux qui viennent demander des services dans nos paroisses. Le Seigneur bénit ceux qui donnent le cœur joyeux. Merci pour votre générosité et pour votre soutien.

Merci pour votre Denier !2021-03-23T17:40:59+01:00

Départ de Guy Greck

Un déménagement qui donne à réfléchir

Guy Greck, un des piliers de la paroisse de Plaisance du Touch depuis près de 30 ans, et sa femme, Lucette, vont nous quitter prochainement pour se rapprocher de leur fils cadet dans le Finistère.  Guy Greck c’est 10 ans au service de la catéchèse, plus de 10 ans au service de l’aumônerie, 10 ans de sacristain et de formateur d’enfants de cœur, 8 ans à l’accueil, 5 ans au Secours Catholique, 5 ans au Réveillon Solidaire, et près de 30 ans à l’Hospitalité Diocésaine de Lourdes. Au travers de ses engagements et de son exemple, c’est aussi un grand nombre de vocations suscitées dans divers services. Mais Guy, avant tout, c’est une humilité à toute épreuve et une bienveillance sans pareille. Comme il part en Bretagne, pays marin par excellence, nous lui avons souhaité Bon Vent lors d’une messe d’action de grâce célébrée mercredi 13 janvier à l’église de Plaisance du Touch.

(suite…)

Départ de Guy Greck2021-01-26T20:09:45+01:00
Aller en haut