Baptêmes des jeunes 2024

Alleluia ! Dimanche dernier, onze jeunes de 12 à 18 ans et Lana, la petite sœur de deux d’entre eux, ont été baptisés. Après un parcours de plus de 6 mois, ils ont réfléchi au sens de leur baptême et de leur première communion et ont découvert ce que cela voulait dire qu’être chrétiens.

En juin dernier, en septembre ou un peu plus tard, ils ont poussé la porte de l’Eglise car ils se posaient des questions. De familles plus ou moins croyantes, la plupart ne connaissaient rien à la Bible ou à l’évangile ; il leur reste de nombreuses choses à découvrir mais c’est notre cas à tous. Avec la préparation au baptême des adolescents, nous avons découvert de nouveaux mots qui correspondent à des étapes vers le baptême : « pré-catéchuménat » (découverte de la foi chrétienne) et « catéchuménat » (après l’entrée en catéchuménat) / « Appel décisif », vécu avec tous les jeunes du diocèse avec l’évêque, Mgr Guy de Kérimel qui a appelé chacun par son nom et leur a remis l’écharpe violette des catéchumènes (moment où l’appel de Dieu est manifesté solennellement) / Carême avec les « scrutins » où 3 dimanche de suite les jeunes ont été invités à se tourner vers le Seigneur pour être purifiés.

Ce dimanche, ils ont reçu le baptême et ont pu communier pour la première fois. Après avoir reçu ces sacrements de l’initiation chrétienne, ils peuvent maintenant approfondir le mystère de la vie chrétienne, cette période s’appelle la « mystagogie » !

Et finalement, nous espérons que Chloé, Clémence, Evan, Lena, Leo, Louane, Loïs, Lucas, Mathilde, Valentin, Vince auront retenu le « kérygme », un autre mot compliqué qui signifie, comme le dit le pape François : « Jésus Christ t’aime, il a donné sa vie pour te sauver et maintenant il est vivant à tes côtés chaque jour pour t’éclairer, te fortifier, te libérer ».  C’est d’ailleurs ce qu’ils ont exprimé dans leur prière d’action de grâce : « Merci Seigneur de nous avoir appelés pour être baptisés et devenir enfants de Dieu ; Merci d’être là pour nous, de veiller sur nous, de nous accompagner et de nous guider pour que nous puissions grandir en chrétiens et annoncer à notre tour la bonne nouvelle de Ton Amour ». Nous comptons sur eux pour dire que l’évangile n’est pas une affaire du passé, ils sont fiers d’être les témoins de l’amour du Christ et plusieurs de leurs amis se posent à leur tour des questions sur le baptême et la religion catholique. Alleluia !

Marie-Agnès, Nathalie et Marion

Baptêmes des jeunes 20242024-04-26T11:36:54+02:00

Une belle journée avec des fiancés !

Dimanche 17 mars 2024 s’est achevée la deuxième session de préparation au mariage de notre ensemble paroissial.

Ainsi, une quinzaine de couples de fiancés s’est retrouvée lors de deux soirées et la journée du dimanche pour découvrir et échanger sur les grands piliers du mariage chrétien.

A la fois conviviaux, fraternels et spirituels, ces moments de partage conduisent les fiancés à définir leur projet de couple, à échanger en profondeur sur la relation qu’ils entretiennent avec Dieu ainsi que la place qu’ils peuvent Lui laisser dans leurs vies.

Durant la journée, les couples sont invités à découvrir les quatre piliers du mariage catholique, à vivre une messe au sein de notre communauté paroissiale, à partager un temps d’échange de qualité en couple guidé par un questionnaire, à écouter une conférence sur la place de la sexualité au sein du couple, à réfléchir sur des textes bibliques…

Chacun est reparti enrichi par ces échanges et avec l’envie de laisser au Christ une place essentielle dans leur couple et leur famille. Nous nous réjouissons pour ces couples, nous rendons grâce et nous les portons dans la prière.

Myriam et Emmanuel pour l’équipe de préparation au mariage.

Une belle journée avec des fiancés !2024-03-28T09:54:13+01:00

Une journée avec les fiancés !

Une journée avec les fiancés !

Ce dimanche 17 décembre, c’était la première journée avec les fiancés de l’année pastorale. Un premier groupe qui, après avoir vécu deux soirées avec les couples préparateurs et les prêtres, a passé toute la journée entre la salle paroissiale de L’Oustal et l’église de Plaisance-du-Touch.

Les couples préparateurs étaient dans la salle depuis 8h30 ! Cela suppose toute la logistique matinale pour gérer le baby-sitting des enfants et dans la salle, préparer le café et toutes les autres questions logistiques. Après un temps d’accueil et la prière, les couples ont réfléchi sur les 4 piliers du mariage, par groupe de 3 couples, accompagnés pour chaque pilier par un couple préparateur. Pendant ce temps, un autre couple faisait le time-keeper !

Vers 10h30, nous nous sommes dirigés vers l’église de Plaisance-du-Touch où nous avons célébré la messe du III dimanche de l’Avent, le Gaudete ! Cette messe était préparée avec les scouts (SGDF) du groupe saint Barthelemy qui apportaient à l’occasion la Lumière de Bethléem ! Un très beau moment de joie avec un groupe d’enfants du KT qui se préparent à la première communion. A la sortie de la messe, pendant que les fidèles prenaient un pot d’amitié sur le parvis de l’église, les fiancés et leurs accompagnateurs ont rejoint l’Oustal pour un temps d’apéro, puis le repas convivial. Le temps presse !

Après le déjeuner, Marie Binet, sexologue, thérapeute de couple et conseillère conjugale est venue parler aux fiancés et couples préparateurs de la bonté de la sexualité, parce qu’elle a été voulue par Dieu lui-même. L’auditoire était suspendu sur les lèvres de Marie pendant son enseignement ! Les fiancés se sont ensuite retrouvés en couple pour répondre à certaines questions.

Le temps passé très vite ! Emmanuel et Myriam ont abordé la question de la déclaration d’intention et projet de vie avec les fiancés. Le père Joseph a ensuite fait un enseignement sur quelques fondements bibliques du sacrement du mariage. Anne et Jean-Ellie ont abordé la question du rite du mariage. Caroline et Damien ont abordé la question des moyens mis en service par l’Eglise pour continuer à prendre soin des couples et des familles. Nous avons conclu la journée par une relecture personnelle de la journée par chaque couple à l’aide d’un questionnaire, puis par un temps de prière !

Bref, une très belle journée caractérisée par la joie et le sérieux. Nous rendons grâce pour ces fiancés et les portons tous dans la prière afin qu’ils gardent ouverts leurs cœurs l’un à l’autre, et au Seigneur qui est la Source de l’Amour !

Une journée avec les fiancés !2023-12-18T15:07:00+01:00

Le groupe musical des jeunes de l’EP de Tournefeuille

Ceci a avait commencé par une idée d’une jeune ! Matthieu avait émis l’idée de monter un groupe des jeunes faire de la musique ensemble sur l’ensemble paroissial de Tournefeuille. C’était au printemps dernier.

Katy, une jeune néophyte avait alors accepté d’accompagner ce groupe. D’abord timide, au fur et à mesure, le groupe s’est étoffé avec l’arrivée d’autres jeunes, chacun jouant d’un instrument de musique et d’autres qui chantent. C’est tellement beau de les voir jouer et chanter ensemble une fois par mois le samedi après-midi.

Le Seigneur a ensuite envoyé Hermann qui, avec ses talents de musicien, voulait monter une chorale avec les jeunes. Son désir a rejoint celui des jeunes et c’est avec joie qu’ils se retrouvent soit dans la salle saint Pierre ou à l’église de Tournefeuille pour des répétitions.

Si vous avez envie de mettre vos talents musicaux et votre voix au service de la gloire de Dieu, avec d’autres jeunes (et moins jeunes), ce groupe musical des jeunes de l’ensemble paroissial de Tournefeuille vous accueille avec joie.

Vous pouvez contacter Hermann par mail hermannamego@yahoo.fr.

Le groupe musical des jeunes de l’EP de Tournefeuille2023-12-12T09:57:36+01:00

Les célibataires chrétiens

Malgré le nombre de moyens de rencontre il reste aujourd’hui difficile pour beaucoup d’hommes et de femmes de trouver leur futur(e) époux(se). Les raisons de ces difficultés sont diverses et variées, qu’elles soient intérieures ou extérieures, légitimes ou non, elles sont la cause d’un nombre sans cesse grandissant de célibataires dans nos communautés.

Leur présence dans les églises ne passe pas inaperçue, on les remarques forcément messe après messe, assis seuls sur l’extrême opposé d’un banc de l’église, sans famille autour d’eux sur le parvis à la sortie de la messe ou encore parfois, pour les plus actifs, engagés frénétiquement dans les services paroissiaux pour occuper leur temps ordinairement consacré à une femme, un mari ou des enfants.

Etonnamment, les célibataires ne font pas beaucoup parler d’eux dans l’église, trop discrets malheureusement pour attirer une attention concernée sur leur situation. Il n’est pourtant pas difficile d’imaginer que lorsqu’une personne a la vocation de mariage, des années de célibat subies sont forcément source de souffrance et de solitude.

Il n’est pas non plus difficile d’imaginer que le célibat est, pour la majorité, l’état qui précède la rencontre, les fiançailles, le mariage et les enfants portés par la foi de leurs parents. Par conséquent, si cette étape stagne et qu’il n’y a pas de suite, donc pas de rencontre, de fiançailles, de mariage ou de descendance, il y aura manifestement de moins en moins de paroissiens dans les églises de demain. Cette hypothèse à peine surfaite mériterait un dispositif de grande envergure pour pallier aux difficultés que rencontrent les célibataires.

En somme, le besoin des célibataires chrétiens est assez simple : avoir des occasions de rencontrer un(e) paroissien(e) avec qui partager la foi, les valeurs chrétiennes et fonder un foyer rempli de la joie et de l’amour du Christ.

Peu de paroisses ont compris ce besoin et encore moins proposent des groupes de célibataires chrétiens comme le fait la paroisse du Sacré-Coeur*. Elle propose des rencontres tous les 2 mois et des sorties occasionnelles. Je vous mets au défi de trouver un ou deux autres groupes de célibataires comme celui-ci.

La nécessité de groupes dynamiques (catégorisés par âge) de célibataires chrétiens s’impose.

Vous avez fait le même constat ? La question vous concerne directement en tant que célibataire ? Parlons-en (mais pas trop) et surtout passons à l’action le 18 novembre 2023 à 17h au presbytère de Tournefeuille, 77 rue Gaston Doumergue.

 

Groupes de célibataires chrétiens

Groupe célibataires chrétiens toulousains 35-50 ans :

https://tinyurl.com/celibchrtlse35-50w

https://tinyurl.com/celibchrtlse35-50f

Groupe célibataires chrétiens de l’église du Sacré-Coeur (tout âge) :

https://tinyurl.com/celibsacrecoeur

Vous souhaitez faire partie d’un groupe non créé d’une autre catégorie ?

Groupe célibataires chrétiens toulousains 25-35 ans.
Groupe célibataires chrétiens toulousains 50-60 ans.
Groupe célibataires chrétiens toulousains 60 ans et plus.

Dites-le nous : celibataires.chretiens.tlse@gmail.com

 

*2 place de la Patte d’Oie 31300 Toulouse. Pour contacter le groupe des célibataires chrétiens du Sacré-Coeur et connaître les dates de rencontres : chretienscelibataires@gmx.fr

Les célibataires chrétiens2023-10-25T22:21:40+02:00

Prier pour nos défunts

L’importance de prier pour nos défunts :

Au début du mois de novembre, l’Église célèbre, dans deux fêtes conjointes, les saints et les défunts. A cette occasion, nous sommes invités, à rendre grâce à Dieu pour les innombrables saints et saintes qu’il nous a donnés, qui nous entourent et nous accompagnent, lors de la messe de la Toussaint  le 1er novembre, (Eglise triomphante dans le ciel) et à le prier pour la masse innombrable des défunts que Dieu n’oublie pas lors de la messe de la commémoration des fidèles défunts le 2 novembre. Nous croyons que les premiers ont achevé le parcours qui les a conduits à la rencontre définitive avec Dieu et que les seconds sont encore en route, au-delà de la mort et d’une façon qui nous reste mystérieuse. La prière au cimetière invite, au nom de la communauté ecclésiale, tous ceux qui viennent s’y retrouver pour prier ensemble pour celles et ceux qui se trouvent sur le chemin de la rencontre définitive avec Dieu. C’est l’Eglise souffrante, en attente de la gloire éternelle. Cette prière se base sur les symboles de notre baptême que nous retrouvons lors de la célébration des funérailles. À savoir : l’eau, la lumière, la Parole de Dieu, la croix. Ces symboles disent que la mort, pour la foi chrétienne, est un passage vers la vie éternelle. Se souvenir et prier pour nos défunts veut dire que nous croyons que chacun d’eux contemple ou contemplera le visage de Dieu.

Il existe cependant d’autres moments privilégiés pour prier nos défunts. En premier lieu lors de la célébration des funérailles à l’église, c’est « un moment unique qui accueille les cris des personnes qui sont meurtries par la douleur cruelle de la séparation d’un être cher et qui y fait résonner la parole du Christ, lui qui a donné un sens au non-sens de la mort. »(Père Pierre Bartez). Ensuite lors de la messe dite de neuvaine où c’est toute la communauté paroissiale qui priera pour l’âme du défunt.

De plus, chaque eucharistie comporte une prière pour nos frères défunts au moment de la grande offrande qui nous fait présenter à Dieu, avec son Fils, tout ce qui fait nos existences pour qu’elles soient sanctifiées dans le don de sa vie. Il est possible également d’offrir une messe pour les défunts, c’est un geste de respect et de fidélité à l’égard de ceux qui sont morts, en demandant au Père de les accueillir dans son Royaume de lumière et de paix. C’est un grand cadeau que nous pouvons offrir à ces défunts que nous pleurons, qui nous ont tellement donné pendant leur pèlerinage ici-bas… afin qu’ils contemplent la gloire de Dieu pour la vie éternelle.

Ainsi, la prière pour les morts nous introduit plus profondément dans ce que l’on appelle la communion des saints. Elle nous fait entrer dans la mystérieuse solidarité qui unit les vivants et les morts et dans l’espérance de la résurrection des corps à venir pour les défunts et pour nous-mêmes.

Sophie (Equipe Deuil)

Prier pour nos défunts2023-10-22T18:45:16+02:00

Accompagner et consoler les familles en deuil !

L’équipe des funérailles de l’ensemble paroissial s’est réunie le 22 juin, une dernière fois avant l’été, à Plaisance du Touch.

Ce fut tout d’abord un moment de découverte, grâce à Chantal Selier qui nous a livré tous les secrets de l’église Saint Barthélémy.

Ensuite toute l’équipe s’est rendue à la salle paroissiale de l’Oustal pour un moment de convivialité et d’amitié autour du festin partagé, après un rapide bilan de notre mission au service des familles éprouvées par le deuil. Ce fut aussi l’occasion de dire au revoir au père Kouamé, et de le remercier pour nous avoir accompagnés durant ces deux dernières années.

Vous qui lisez cet article, merci de prêter attention à ce qui suit :

  • La mission partagée nous apporte bien des grâces et crée un esprit très solidaire et très joyeux au sein de notre groupe. Il n’y a rien d’austère à parler de la Vie Eternelle et à porter la Bonne Nouvelle auprès de ceux qui sont bien souvent dans le désespoir.
  • La période des vacances met en exergue le fait que notre équipe « manque de bras » : même si la solidarité inter clochers est là, pendant les vacances, il peut y avoir des moments de surcharge. Il suffirait de peu de personnes pour que nous puissions appréhender plus sereinement cette période. La mission est belle, elle apporte beaucoup, et, surtout, elle ne prend que le temps qu’on lui donne, que quand on peut le lui donner. Alors n’hésitez pas à vous renseigner auprès de nos prêtres si vous pensez pouvoir éventuellement nous rejoindre (il y a bien sûr un minimum de formation et du tutorat au début) !

Ludovic et Annie T.

Accompagner et consoler les familles en deuil !2023-06-26T19:44:04+02:00

Tous en pèlerinage à Notre-Dame d’Alet le 2 juillet

C’est la fin d’année et bientôt, presque tous en vacances ! Avant de nous disperser, nous vous proposons de vivre une journée paroissiale, en pèlerins auprès de Notre Dame d’Alet, ce haut lieu du diocèse de Toulouse, à 20 km de chez nous. Pourquoi ? Parce que nous avons besoin de vivre et de célébrer ensemble des choses pour tisser des liens forts entre nous. Nous sommes 5 paroisses rassemblées mais avons très peu d’occasions de vivre des temps de pèlerinage en commun, très peu d’occasions pour réellement faire connaissance et tisser des liens entre nous. La messe de rentrée ne suffit pas pour construire une communauté ecclésiale unie et fraternelle. Parce que nous voulons témoigner ensemble de ce que nous vivons, de nos diverses missions dans les paroisses, groupes, services, mouvements et associations. Parce que nous voulons nous confier à la Vierge Marie avant de partir en vacances. Parce que nous voulons rendre grâce ensemble de tout ce que le Seigneur nous donne au sein de notre ensemble paroissial. Parce que nous voulons ensemble faire les adieux au Père René Kouamé qui repart cet été dans son diocèse en Côte d’Ivoire, après 5 ans vécu parmi nous sur l’ensemble paroissial.

Ce sera le 2 juillet de 9h30 à 17h30. Parce que ce pèlerinage paroissial est une priorité, il n’y aura de messe dans aucune de nos 5 paroisses (sauf le samedi soir à Lardenne et Tournefeuille). Nous comptons sur la présence de tous, petits et grands, dans la diversité de notre communauté pour ce temps de joie fraternelle pour témoigner ensemble de la joie chrétienne. Toutes les équipes se préparent pour nous faire vivre une belle journée. Nous remercions l’équipe qui, depuis plusieurs semaines, se réunit pour préparer ce pèlerinage paroissial. Dans la joie de vivre cette journée avec vous tous !

INSCRIVEZ-VOUS auprès du secrétariat ! 05.61.86.21.49 ou eptournefeuille31@gmail.com

Tous en pèlerinage à Notre-Dame d’Alet le 2 juillet2023-06-21T11:51:41+02:00

Baptême des adultes dans nos paroisses ! 

Nous les avons tous croisés un jour, dans nos assemblées ou déjà impliqués dans nos communautés. Vous les avez vus lors de l’entrée en catéchuménat ou au cours de la célébration des scrutins pendant ce temps carême. Je parle ici des nombreux adultes qui seront baptisés pendant la Veillée pascale. Nous avons la grande chance d’avoir beaucoup d’adultes (et des jeunes, qui demandent le baptême).  

Ils sont 15 cette année, venant de nos 5 paroisses, à recevoir le baptême pendant la veillée pascale. Ils sont le signe que le Seigneur continue à appeler et que beaucoup de nos contemporains se laissent toucher par le saint Esprit. Je vous invite à prier pour Andréa, Sévérine-Noémie, Aurélie, Christophe, Pauline, Camille, Katy, Fabien, Chloé, Virginie, Thibault, Benoît, Kouadia, Nana-Maïmouna, Liliane. Pour des raisons pratiques et d’organisation et pour leur permettre de vivre ensemble ce grand moment, ayant célébré ensemble les différentes étapes, ces adultes seront baptisés au cours de la Vigile Pascale le samedi 8 avril à 21h00 à l’église de Tournefeuille. 

Le baptême des adultes à Pâques est une tradition qui remonte aux premiers temps du christianisme. Les adultes étaient baptisés pendant la nuit de Pâques, qui est considérée comme la plus sainte de l’année. Le baptême était considéré comme un rite de passage, marquant la fin de la vie d’un païen et le début d’une nouvelle vie dans le Christ.  

Le baptême des adultes à Pâques est une expérience spirituelle puissante et significative pour ceux qui participent aux Vigiles pascales. Cela leur permet de renouveler leur engagement baptismal. Pour ceux qui sont en quête de spiritualité, le baptême peut être un moment décisif dans leur vie, marquant le début d’un cheminement spirituel plus profond et plus significatif, qui conduit parfois à la demande du baptême. 

Dieu est Bon et appelle toujours de nouveaux disciples à le suivre. Si vous n’êtes pas baptisés et que vous sentez ce désir en vous, n’hésitez pas à vous rapprocher de notre communauté paroissiale un dimanche à la messe ou en appelant directement le secrétariat paroissial. Nous serons heureux de vous accueillir et de cheminer avec vous ! Remercions tous les accompagnateurs qui, comme témoins et aînés dans la foi, soutiennent le cheminement de tous ces adultes, de plus en plus nombreux, qui demandent le baptême dans nos paroisses. 

Baptême des adultes dans nos paroisses ! 2023-04-04T10:49:53+02:00

Expérience Gethsémani le jeudi saint : Une heure d’adoration avec le Seigneur.  Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation ! 

Le soir du Jeudi Saint, elle commémore la Cène du Seigneur, c’est-à-dire le soir où Jésus a institué l’Eucharistie. Au cours de la célébration de la Cène, le prêtre, agissant au nom de Jésus, fait le lavement des pieds à quelques fidèles, imitant ainsi Jésus qui a lavé les pieds de ses disciples à la veille de sa mort en croix, leur laissant ainsi un exemple de service et d’humilité à vivre au quotidien entre eux.  Mais le même soir, Jésus a rompu le pain et béni la coupe de vie qu’il a partagée avec ses disciples, leur donnant ainsi son corps et son sang présents dans l’eucharistie. C’est la première eucharistie que nous a laissée le Christ et il nous invite à faire de même pour la suite des temps : « Faites ceci en mémoire de moi ! »  

Ensuite, après la Cène, Jésus est allé au Jardin de Gethsémani pour prier et s’en remettre au Père : « Il emmena Pierre, ainsi que Jacques et Jean, les deux fils de Zébédée, et il commença à ressentir tristesse et angoisse. Il leur dit alors : « Mon âme est triste à en mourir. Restez ici et veillez avec moi. » Allant un peu plus loin, il tomba face contre terre en priant, et il disait : « Mon Père, s’il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme moi, je veux, mais comme toi, tu veux. »  Puis il revient vers ses disciples et les trouve endormis ; il dit à Pierre : « Ainsi, vous n’avez pas eu la force de veiller seulement une heure avec moi ? Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation ; l’esprit est ardent, mais la chair est faible. » (Mt 26, 37-41) 

Depuis, l’Eglise se met en prière pour veiller avec le Seigneur dans la nuit du Jeudi au Vendredi saint, en faisant une adoration eucharistique.   Mais l’adoration, qu’est-ce que c’est ? 

L’adoration eucharistique est une pratique très importante pour les catholiques car elle leur permet de se rapprocher de Jésus et de ressentir sa présence dans leur vie. 

Elle consiste à passer du temps en prière et en contemplation devant le Saint Sacrement exposé. Pendant l’adoration, ils peuvent prier, chanter, lire la Bible ou simplement se recueillir en silence devant le Saint Sacrement. Il s’agit d’une expérience spirituelle très forte, qui leur permet de se sentir plus proches de Dieu et de se ressourcer dans leur foi. Elle est également une pratique qui a de nombreux bienfaits pour les croyants. Elle permet de se concentrer sur la présence de Dieu dans leur vie et de renforcer leur relation avec lui. Elle peut également aider à surmonter les difficultés et les épreuves de la vie en offrant un moment de paix et de réconfort.  

Ainsi, sur notre ensemble paroissial, nous vous proposons de faire une « expérience Gethsémani », en veillant avec le Seigneur. Le principe est de faire une veillée d’adoration eucharistique, de la fin de la Cène jusqu’au matin dans les églises de Tournefeuille, Plaisance et Lardenne jusqu’à 7h00 du matin.  Pour chaque créneau, nous vous invitons à choisir une heure de la nuit qui vous convient, en vous inscrivant sur la liste qui est dans les églises. Il faudrait qu’il y ait au moins trois personnes par créneau.  L’adoration finira le vendredi saint par la bénédiction et un café. Pour les églises de Saint Simon et La Salvetat-Saint-Gilles, l’adoration aura lieu jusqu’à minuit, sur le même principe. Cette expérience forte est porteuse de grâces pour ceux qui y participent et pour toute la communauté paroissiale. Cueillons les grâces du Triduum Pascal en nous y plongeant par cette veillée d’adoration eucharistique qui ressource spirituellement.  

Expérience Gethsémani le jeudi saint : Une heure d’adoration avec le Seigneur.  Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation ! 2023-04-04T10:46:08+02:00
Aller en haut