À propos de Christophe Desnier

Webmaster

Dernière session de préparation au mariage de l’année pastorale !

Dernière session de préparation au mariage de l’année pastorale !

En ce dimanche 12 juin, 8 couples de fiancés (de 23 à 62 ans !) se préparant au mariage sur l’ensemble paroissial se sont retrouvés pour la journée de conclusion de leur préparation, avec les couples et les prêtres qui les accompagnent dans leur cheminement.

Après deux soirées en petits groupes de 2 ou 3 couples, cette journée était l’occasion pour tous les fiancés de cette session de se retrouver, d’échanger sur leurs parcours de Foi, et de découvrir de manière ludique les piliers du mariage chrétien. L’Eucharistie avec la communauté paroissiale, des topos, des temps d’échanges en couple, et la préparation de la liturgie ont été autant de temps forts partagés.

Prions pour ces fiancés dans leur cheminement, et leur désir de sanctification de leur conjoint par ce sacrement de mariage !

Etienne et Ingrid

 

Dernière session de préparation au mariage de l’année pastorale !2022-07-01T14:12:59+02:00

Homélie d’Henri Fisher de la Sainte Trinité, année C (2022)

Frères et Sœurs Bonjour.
C’est avec une très grande humilité que je m’avance devant vous aujourd’hui pour vous parler de cet immense mystère de la Trinité. J’avais bien envie de contourner le sujet, mais en tant que chrétien nous ne pouvons pas survoler, éviter ce mystère de la Trinité. La Trinité est une spécificité chrétienne, c’est la Trinité qui nous accueille dès l’entrée dans la célébration quand nous faisons le signe de reconnaissance des chrétiens depuis les origines, le signe de croix en disant « au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ». Ce mystère de la Trinité est donc au cœur de notre foi chrétienne. Une petite précision, mystère ne veut pas dire que c’est quelque chose de « magique », qui ne peut être compris, c’est plutôt une réalité que l’on a jamais fini d’approfondir. Alors aujourd’hui, avec l’aide de l’Esprit Saint nous allons essayer ensemble de poursuivre ce chemin d’approfondissement dans la connaissance d’un Dieu don, d’un Dieu vérité et d’un Dieu relation.

Tout d’abord, ce texte nous montre un Dieu qui est don total : « tout ce que possède le Père est à moi » dit Jésus. Cela me renvoie à la Croix, où je contemple le don total du Fils qui remet sa vie dans les mains du Père, le don total du Père au Fils qu’il ressuscitera. Et de ces dons mutuels surgit le don de l’Esprit Saint aux hommes et aux femmes d’hier et d’aujourd’hui. Pour moi, aujourd’hui, recevoir l’Esprit Saint me permet d’entrer dans l’intimité de cette relation d’amour entre le Père et le Fils. Je vous invite à vous reconnaitre comme fils ou fille adoptif du Père. Je vous invite à partager cette intimité filiale avec Dieu dans votre prière.

Ensuite, je suis invité à avancer dans la Vérité. L’Esprit Saint nous conduit vers la vérité  tout entière. Cela me renvoie à cette parole de Jésus : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ». Lui seul est la Vérité, nous, qui que nous soyons ne détenons pas la Vérité. J’ai envie de vous partager les mots d’Anna dans le livre Anna et Mister God. Anna est une petite fille qui entre dans la connaissance de Dieu. Elle prend conscience de la présence de Dieu en chacun de nous à travers l’Esprit Saint qui nous a été envoyé. Soudain elle s’écrit : « Je comprends la différence entre Dieu et chacun de nous ». Elle comprend qu’à la différence de chacun de nous qui n’avons que notre point de vue, Dieu, lui a tous nos points de vue. Entendre l’autre différent de moi, accueillir sa parole en pensant que Dieu est présent en elle, est une bonne manière me semble-t-il d’approcher la Vérité. Je vous invite cette semaine à porter une attention particulière à l’écoute de vos proches, de vos moins proches, des petits pour entrer un peu dans la vision que Dieu à de notre monde.

Pour terminer, je découvre un Dieu relation entre le Père, le Fils et l’Esprit Saint. Ce texte nous parle d’une relation entre le Père et le Fils. Pas seulement communication interne entre le Père, le Fils et l’Esprit, mais surtout communication externe, avec nous. Loin d’être un cercle fermé, la Trinité s’ouvre sans cesse pour entrer en discussion avec chacun de nous. Je vous invite à entendre  ses paroles qui, encouragent, élèvent, ressuscitent. Sentir cette relation entre le Père et le Fils dans notre cœur est ainsi une invitation à la reproduire autour de nous, entre nous. Pour la semaine à venir, je vous invite à réentendre cette invitation à nous aimer les uns les autres comme le Père et le Fils s’aiment et nous aiment.

Finalement, ce mystère de la Trinité, nous fait mieux comprendre qui est Dieu. Il nous rappelle que le Dieu auquel nous croyons est don total, qu’Il nous conduit à la vérité et qu’Il est relation d’amour. Un Dieu qui se donne totalement chaque jour, comme il va se donner dans quelques instants dans le sacrifice eucharistique. Il se donne totalement chaque jour pour que nous puissions être assurés, rassurés que nous sommes véritablement ses enfants, que nous sommes véritablement aimés par Lui inconditionnellement. Alors, porté par la souffle de l’Esprit, nous pourrons transmettre à tous nos frères, à toutes nos sœurs cette Bonne Nouvelle. Amen

Homélie d’Henri Fisher de la Sainte Trinité, année C (2022)2022-06-16T20:11:28+02:00

Témoignage de Fabien : Une démarche toute personnelle

Une démarche toute personnelle

« La démarche de poursuivre mon cheminement vers le Christ est avant tout personnelle. Depuis quelque temps je voulais reprendre mon cheminement mais je n’osais pas franchir le pas.

Puis j’ai demandé au Père Joseph de me préparer en tant que parrain pour le baptême de mon filleul qui s’est déroulé à la Réunion. A cette occasion je lui ai demandé si je pouvais préparer ma confirmation au sein de la paroisse de Tournefeuille et je ne regrette pas du tout d’avoir saisi cette opportunité. Cette année avec les catéchumènes fut très enrichissante, où j’ai pu apprendre à donner encore plus d’amour et également à pardonner mon prochain.

Lors de ces réunions avec le prêtre, les animateurs et catéchumènes on échangeait librement en écoutant les uns et les autres. Chacun pouvait s’exprimer et donner son avis. Les animateurs et le prêtre étaient disponibles pour répondre à nos interrogations. Nous avons également étudié plusieurs passages de la Bible où nous avons pu donner notre avis et indiquer les passages qui retenaient le plus notre attention.

J’espère pouvoir transmettre ce que j’ai appris à mes filleuls s’ils souhaitent suivre le catéchisme. Je les accompagnerai dans leur cheminement en tant que parrain.

J’encourage aussi ceux qui veulent faire leur confirmation mais qui hésitent à se lancer et de faire la démarche pour s’y inscrire car c’est une expérience très enrichissante où on apprend beaucoup de choses que ce soit sur la vie du Christ ou sur nous-même. Ce sera un moment de partage avec les catéchumènes où on sort grandi de cette expérience. »

Fabien

 

Témoignage de Fabien : Une démarche toute personnelle2022-05-31T20:08:33+02:00

Retraite de la profession de foi des collégiens

Le week-end du 21 et 22 Mai, 34 collégiens et 7 accompagnateurs, dont le Père Josselin, ont participé à la retraite de profession de Foi. Les Sœurs Cisterciennes de l’Abbaye Sainte Marie de Boulaur les ont accueillis dans ce lieu inspirant datant du XII° siècle. Bien que ce cadre magnifique incite à la méditation, les jeunes n’ont pas chômé. Durant ces 2 jours, ils ont pu approfondir leur cheminement par l’étude de textes, par la découverte d’histoires sur différents Saints et découvrir, grâce au témoignage d’une Sœur, la vie monastique régit selon la Règle de St Benoît, souvent résumée par Ora et Labora (Prie et travaille). Nous avons donc eu la chance de visiter la partie agricole (45 hectares de terres à cultiver) comprenant la grange (surnommée la « cathédrale ») qui abrite les 30 vaches de la communauté, la fromagerie et la confiturerie. Nos collégiens ont également assisté à deux offices liturgiques. La joie des Sœurs, leur force, leur ingéniosité dans ce qu’elles entreprennent, leur disponibilité du cœur à la rencontre de l’autre ont été des ingrédients de réussite à cette retraite, un temps ressourçant, de partage, de bonté qui a permis aux jeunes de se rapprocher du Christ et de se sentir prêts à professer leur Foi.

« C’était parfait car on s’est rapproché de Dieu et j’ai été impressionnée par la vie des Sœurs. Week-end génial qui m’a permis de prendre du recul sur mes devoirs »

Jeanne

« J’ai agrandi ma Foi en faisant de nouvelles rencontres, grâce aux partages et à l’entraide »

Célian

« J’ai passé un moment très agréable et enrichissant, c’était très intéressant de découvrir la vie monastique »

Lucile
Retraite de la profession de foi des collégiens2022-05-31T20:04:29+02:00

Sur la route de la confirmation

Témoignage – Sur la route de la confirmation

« Dieu ne nous promet pas une traversée facile mais il nous assure l’arrivée à bon port ».

 

Amis paroissiens,

C’est avec joie que je souhaite vous partager cette phrase qui m’a été transmise lors d’une rencontre fortuite avec une inconnue lorsque j’étais étudiante en Belgique. Je ne suis pas issue d’une famille croyante et pratiquante. Mes parents m’ont quand même inscrite au caté étant enfant jusqu’à ma profession de foi. J’ai eu la chance d’être bien accompagnée et de recevoir un enseignement assez riche me permettant de découvrir la bonté en Jésus et de ne pas douter de sa présence. Ce bel appel  de notre Seigneur, transmis au hasard de ma route, m’a touché en plein cœur et m’a portée, soutenue, donné le courage dont j’avais besoin dans mes études et à chaque autre moment de ma vie.

Les années sont passées, je vais fêter mes 40 ans bientôt, je suis mariée depuis 15 ans et avec mon mari nous avons 3 enfants. C’est en inscrivant mon aîné à préparer sa communion que j’ai appris que même adulte nous pouvions recevoir le sacrement de confirmation.

En Septembre, j’ai donc demandé à préparer ma confirmation car il me parait juste à ce jour de confirmer ma foi, d’honorer Jésus pour son sacrifice, de louer Dieu pour sa grandeur et de vivre pleinement dans l’Esprit-Saint.

Cette année de préparation a renforcé mon implication. Quelle chance de cheminer avec autant d’adultes, de se questionner ensemble et de recevoir des enseignements profonds, riches et bienveillants de la part de nos accompagnateurs, prêtres et diacre !

Maintenant, je me sens prête à prononcer mes intentions le Dimanche 5 Juin en la cathédrale Sainte Etienne de Toulouse devant Monseigneur de Kerimel. Je me sens prête à partager ma foi pour continuer de grandir et vivre avec joie dans l’amour de Jésus. Je vous souhaite à tous d’être porteur d’un tel message un jour et n’oublions pas que tout est possible à n’importe quel âge. Là où l’Esprit s’ouvre, le CŒUR grandit.

Au plaisir,
Marianne.

 

Sur la route de la confirmation2022-05-25T20:08:26+02:00

Entre action de grâces et discernement

Equipe de Préparation au mariage

Relecture d’année – entre action de grâces et discernement

Le 15 mai dernier, l’équipe de préparation au mariage de l’ensemble paroissial (5 couples accompagnateurs, et le Père Joseph Bavurha) s’est réunie au carmel de Muret pour une journée fraternelle de relecture d’année.
L’objectif ? Prier ensemble, et faire le bilan de l’année écoulée pour porter davantage de fruit dans la mission qui nous est confiée.
Ce moment a été l’occasion de partager l’Eucharistie avec la communauté du Carmel, de vivre des moments de détente fraternelle nécessaires à la vie d’une équipe, et de relire l’année écoulée pour voir le Seigneur à l’œuvre dans nos cœurs et ceux des fiancés qu’ils nous envoie… pour pouvoir adapter au mieux les propositions faites aux fiancés qui cheminent vers le  sacrement du mariage. Cette relecture a été nourrie par un partage-témoignage avec sœur Marie-Louise, carmélite de Muret, et un enseignement du Père Joseph sur l’exercice de relecture de la mission.
Nous rendons grâce pour la vie de cette équipe, pour les fiancés que nous avons la chance d’accompagner, et pour cette mission qui nous fortifie dans notre engagement de couple !

 

Entre action de grâces et discernement2022-05-24T19:38:56+02:00

Première communion des enfants de l’ensemble paroissial

Cette année, dans notre ensemble paroissial, ce sont 62 enfants âgés de 9 à 10 ans qui se préparent à recevoir le corps du Christ pour la 1ere fois.

Après avoir suivi l’éveil à la foi pour certains puis le catéchisme pendant 3 ans, ils ont été accompagnés cette année par 8 animatrices et animateurs vers ce sacrement d’initiation qui est aussi la source et le sommet de la vie chrétienne. Tout en faisant du KT avec les autres, ils se sont retrouvés en équipe 4 fois depuis le mois de décembre pour découvrir les différents temps de la messe dont les gestes et les paroles sont parfois bien mystérieux pour ces enfants. Ainsi les leur expliquer et leur en faire comprendre le sens, leur permet d’y participer plus pleinement. Par ailleurs les parents qui aident les animateurs de ces groupes ont été également très intéressés par ces enseignements !

Tous les enfants se retrouveront le 14 mai prochain à l’Oustal pour une journée où ils approfondiront le mystère de l’eucharistie. Ils seront aussi invités à préparer leur première communion en recevant le sacrement de réconciliation. Cette journée se terminera à l’église de Plaisance avec une messe tenue spécialement pour eux et leurs familles.

Ils recevront pour la 1ere fois le corps du Christ lors des week-ends de l’Ascension et de la Pentecôte dans les églises de Lardenne, St Simon, Plaisance et Tournefeuille.

Nous invitons toute la communauté à les porter dan la prière, ainsi que les personnes qui les accompagnent sur ce beau chemin vers l’eucharistie. L’équipe de préparation à la 1ere communion qui recherche des volontaires pour se renforcer et se renouveler l’année prochaine !

Sophie, pour l’équipe de préparation à la 1ere communion

Première communion des enfants de l’ensemble paroissial2022-05-16T23:15:08+02:00

Accueillir : Qui ? Comment ? Pourquoi ?

Accueillir : Qui ? Comment ? Pourquoi ?

L’équipe EAP a invité les équipes d’accueil de nos 5 paroisses afin d’échanger sur nos différentes pratiques et ainsi nous enrichir par nos façons d’accueillir, comme Jésus qui a accueilli inconditionnellement toute personne venant vers lui. Nous sommes ainsi appelés à cette mission d’accueil selon nos propres charismes en équipe et ainsi respecter les besoins, les attentes de chacun(e).

Quelques pistes que nous avons partagées :

Les communautés locales décident d’ouvrir leur église en journée (malgré les risques encourus !) que toute personne puisse venir voir l’église, prier, etc…Autre moyen pour déranger nos routines : en entrant dans l’église pour vivre la célébration,  saluer les personnes autour de nous, changer de place régulièrement essayer de repérer les nouveaux venus…

Autre piste : se fixer, proposer des apéros en sortie de messe pour nous retrouver entre paroissiens et ainsi accueillir les nouveaux arrivants dans le but d’être attentifs à ces nouvelles personnes, répondre à leurs demandes dans la mesure du possible leur faire part des différents services paroissiaux existants etc…Ou encore proposer de faire une lecture pendant la messe. Dans nos différents lieux d’accueil, selon les rencontres du jour, proposer à la personne (en difficulté quelle qu’elle soit) de prier ensemble ou faire prier la communauté si elle le désire !
L’Église est un des lieux privilégiés d’accueil, de rencontre, d’approfondissement relationnel et spirituel… Il appartient à chaque équipe en paroisse, de continuer à chercher et développer notre mission.

Laure, pour les accueillants

Accueillir : Qui ? Comment ? Pourquoi ?2022-04-03T15:43:30+02:00

Pèlerinage à Taizé, témoignage des jeunes de nos paroisses

Nous avons accompagné à Taizé une quinzaine de jeunes de Plaisance et Tournefeuille, ainsi que de nombreux jeunes d’autres paroisses toulousaines. Cette expérience forte, comme à chaque fois, ne laisse pas nos jeunes insensibles, bien au contraire. Nous vous laissons découvrir leurs mots concernant cette retraite, que nous renouvellerons l’an prochain.

Pour ma part, j’ai passé une semaine fabuleuse à Taizé. Déjà dans le bus à l’aller, l’ambiance était à la fête et je me suis fait de super copains pendant le trajet. Arrivé à destination avec le groupe de Toulouse, j’ai découvert des paysages magnifiques situés tout autour de nous. Le lieu est immense et très sympa, il y a plein de choses à y faire. Ma semaine a donc été complète et fantastique. Déjà, les prières quotidiennes rythmant les journées m’ont beaucoup marqué et j’en suis à chaque fois ressorti avec plein d’émotions, la joie, l’apaisement, le bien-être. Tout cela était dû à une certaine sérénité partagée entre tous et à la prière commune qui nous reliait intérieurement. C’est donc cette connexion à Dieu qui m’a particulièrement marquée pendant les temps de prière et notamment lors de l’expérience de la croix que j’ai beaucoup appréciée. Durant ma semaine, j’ai aussi adoré rencontrer des gens venant de partout en France. On remarque qu’il y a une grande diversité des cultures à Taizé, ce qui m’a permis d’enrichir mon savoir et mon opinion. Par ailleurs, les temps de repas et de services m’ont beaucoup plu grâce à l’entente et à la convivialité qu’il y avait. Nous avons beaucoup rigolé durant ces moments et y repenser me rend nostalgique. Pour finir, les temps libres l’après-midi et le soir ont été pour moi les meilleurs instants passés à Taizé. Entre les parties de rugby et de foot dehors, les balades au lac (qui est d’ailleurs très beau), les jeux de cartes, les temps de réflexion l’après-midi et les soirées animées par une ambiance folle, nous ne pouvons ressortir de cette semaine qu’envahis par le bonheur. Finalement, notre semaine aura été remplie de merveilleux moments qui ont forgé des liens forts et marquants. Alors merci à la communauté monastique, merci aux accompagnateurs et merci à tous ceux qui sont présents pour faire de Taizé une expérience unique.

Martin

Pour ma part, j’ai vraiment adoré Taizé parce que c’est un lieu de partage et de rencontre où j’ai pu découvrir plein de monde avec qui je suis devenu rapidement amis parce que on va tous là-bas pour une raison plus ou moins semblable, à savoir se rapprocher de Dieu et faire des rencontres et cela fait déjà un bon point commun qui permet de trouver des gens qui nous ressemblent. J’ai aussi beaucoup aimé car j’ai découvert une nouvelle façon de « prier » très différente de celle que l’on a l’habitude de pratiquer, il y avait surtout des chants et des temps de silence ce dont on n’a pas trop l’habitude et que personnellement j’ai beaucoup aimés et j’ai adoré tout aussi bien les temps de prière que les temps entre amis. Cela m’a rapproché aussi beaucoup de la religion car c’est un lieu assez spécial avec une ambiance nouvelle et chaleureuse qui nous fait nous retrouver nous-mêmes.

Jean Emmanuel
Pèlerinage à Taizé, témoignage des jeunes de nos paroisses2022-03-23T19:37:32+01:00

Les Compatir ( SGDF)  l’été dernier au Maroc

Les Compatir ( SGDF)  l’été dernier au Maroc

En juillet dernier, nous les Compartir, 5 Compagnons du groupe des Scouts et Guides de France de Tournefeuille, sommes partis au Maroc en partenariat avec l’association Tawaya. Cette association veille au développement économique, social et environnemental du village de R’bat, situé au creux des montagnes du Haut Atlas. Concrètement, elle assure l’équivalent d’un service public dans le village ; et depuis sa création en 2006, le village bénéficie notamment d’une école, d’un accès à l’eau potable, de diverses sources d’enrichissement et de soutien pour ses agriculteurs, d’un service de ramassage des déchets, etc.

Depuis quelques étés, Tawaya a un nouveau projet et fait appel à des bénévoles pour participer à la construction d’une kasbah (maison de terre typique au village) afin d’accueillir les jeunes et leur donner un meilleur accès à la culture et à l’information. Il s’agit d’y installer notamment une bibliothèque et un accès à internet. Ainsi nous nous sommes rendus au village pendant trois semaines et attelés au chantier chaque matin au côté des villageois. L’après-midi nous proposions des temps d’animation pour les enfants de R’bat : jeux, rires, chants, dessins, mîmes et gestes pour se comprendre … les après-midis à R’bat se sont révélées, elles aussi, riches de rencontres !

Samedi 12 février nous témoignions à la salle Saint Pierre de Tournefeuille de notre expériment, livrant nos anecdotes, nos réflexions et nos souvenirs de ces quatre semaines au Maroc, véritable expérience d’humilité et de partage. Nous tenons particulièrement à remercier les paroissiens qui nous ont aidé à partir par leurs dons ou par leur participation à nos ventes à la sortie de la messe ces deux dernières années (gâteaux, plantes grasses, etc.).

Marie

 

Les Compatir ( SGDF)  l’été dernier au Maroc2022-03-03T19:39:39+01:00
Aller en haut